Les proches aidants

 

Depuis quelques années, les orientations prises par les gouvernements successifs ont traduit avec constance le désir de l'État de rechercher le maintien à domicile le plus longtemps possible pour les personnes âgées en perte d’autonomie, en s’appuyant largement sur la solidarité familiale. Or, cette orientation, qui prend en compte ce désir maintes fois exprimé par les aînés, s'est traduite par un alourdissement anormal des responsabilités confiées aux proches aidants aux prises avec l'obligation d'assumer l'essentiel de l’aide requise.

Avec l’ampleur de l’aide qu’ils apportent et les multiples conséquences qui en découlent, il n’est pas étonnant que les proches aidants soient à bout de souffle et qu’ils réclament des mesures de relève et de répit. Ils désirent avoir accès à des mesures et à des services variés, adaptés, suffisants et disponibles au moment requis. Mais la réponse à leurs besoins reste largement insuffisante.

Les proches aidants offrent gratuitement et régulièrement des soins et de l'aide à des personnes aînées aux prises avec des problèmes de santé de longue durée, une incapacité ou des difficultés liées au vieillissement risquant de compromettre leur maintien à domicile.

Définition

La loi 56 (Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes et modifiant diverses dispositions législatives)  définit comme suit le phénomène de la proche aidance :  personne qui apporte un soutien à un ou à plusieurs membres de son entourage présentant une incapacité temporaire ou permanente de nature physique, psychologique, psychosociale ou autre, peu importe l’âge ou le milieu de vie,  et avec qui un lien affectif est partagé. Le soutien apporté est continu ou occasionnel, à court ou à long terme, et est offert à titre non professionnel, de manière libre, éclairée et révocable. Ce soutien a notamment pour but de favoriser le rétablissement de la personne aidée et le maintien et l’amélioration de sa qualité de vie à domicile ou dans d’autres milieux de vie. Il peut prendre diverses formes (transport, aide aux soins personnels et aux travaux domestiques,  soutien émotionnel ou coordination des soins et des services, etc.). Il peut également entraîner des répercussions financières pour la personne proche aidante ou limiter sa capacité à prendre soin de sa propre santé physique et mentale ou à assumer ses autres responsabilités sociales et familiales

Source : Éditeur officiel du Québec, 2020, p. 6).

Besoin d'aide? 

Vous avez besoin d'information ou de référence? Contactez Info-aidant au 1 855 852-7784 ou suivez ce lien

Pour accéder au répertoire des services disponibles dans la région, suivez ce lien.

Liens utiles sur les proches aidants